Place forte de Hals

Peu après l'occupation du Danemark par les Allemands en avril 1940, ils installèrent des canons de défense aérienne à l'entrée est du Limfjord. L'importance stratégique de ce site remonte aux premiers ouvrages de défense construits en 1620.

À la fin de 1943, des bunkers (L409A et L410A) ont été construits pour renforcer les canons précédemment déployés. En raison du terrain peu élevé et dans le but de créer un meilleur champ de tir, les bunkers ont été construits au-dessus du sol. Afin de camoufler les positions, une petite forêt d'arbres artificiels a été créée. Cette forêt se composait de poteaux de pin sur lesquels étaient fixés du papier et du tissu, placés à des hauteurs permettant aux armes de tirer par-dessus.

Au printemps 1944, la Kriegsmarine mit en place quatre canons de 127 mm. au nord du poste. Ces armes étaient censées renforcer les défenses à l'entrée de Limfjord, notamment pour se défendre contre l'entrée de navires ennemis. Ces canons n'étaient pas installés solidement, utilisant essentiellement des fortifications temporaires et quelques bunkers.

Lorsque le Danemark a été libéré en mai 1945, le commandant allemand à Hals a refusé de se rendre. Le mouvement de résistance local était impuissant et ce n'est que lorsque les troupes anglaises sont arrivées que la position s'est finalement rendue. C'était le dernier endroit au Danemark à capituler, le 17 mai.

La zone est ouverte aujourd'hui et le bunker peut être exploré, mais il est recommandé d'apporter une lampe de poche.